Le Miroir de la Pleine Lune V2

Venez vivre une expérience inoubliable au manoir
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kyle «Red» Redding [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kyle Redding

Kyle Redding

Masculin Lion Chèvre
Messages : 11
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 27
Pseudo (IRL) : Trop nombreux pour être nommé
Âge (IRL) : 19 pruneaux ~

Feuille de personnage
Relations:
Que s'est-il passé dans votre vie?:

MessageSujet: Kyle «Red» Redding [Terminé]   Sam 15 Mai - 13:55

    { LE PERSONNAGE *

    » Identity

    Nom : Redding.
    Prénom : Kyle.
    Surnom : Le plus souvent on me surnomme ''Red'' dût à mon nom de famille ou simplement parce que je porte et j'aime le rouge. Entre autre, les gens sont libre de me trouver un surnom.

    Date de naissance : Le 8 août.
    Âge : 18 écailles rouges.
    Race : Humain.
    Sexe : Masculin.
    Orientation sexuelle : J'ai sorti avec une fille. J'ai sorti avec un garçon. Mon expérience m'a démontrée que je n'avais aucune idée de ma préférence sur ce sujet, même si l'on pourrait croire que je suis bisexuel.


    » Descriptions

    Physique :

    La première chose que les gens peuvent noter en me voyant est que je suis de sexe masculin. Mais ça, n'importe qui peut le deviner, non? En plus, je suis loin de posséder la silhouette fine et sculpté au couteau de la plupart des filles d'aujourd'hui, même si j'ai une taille de guêpe. Et par là, j'entends seulement une minceur procurer par une sous alimentation volontaire, ce qui est loin d'avoir la peau sur les os, ou être squelettique. Cela ne fait pas de moi un boulimique, mais le stress et les dépressions ont tendances à me couper l'appétit et de toute façon, qui se soucie de ma santé? Personne? C'est ce que je croyais. En tout et partout, je dois environ mesurer un mètre soixante-dix-sept. J'appuie sur le environ. J'aurais pu dire soixante-quinze, mais je hais les chiffres ronds. D'après moi, c'est relativement médium. Loin d'être petit comme le mètre soixante-deux et loin d'être un arbre comme le mètre quatre-vingt-treize. J'aime ma grandeur.

    Ça peut sembler cynique que d'aimer sa taille, mais je l'aime. Le pourquoi serait qu'avec cette grandeur, je peux me fondre dans la masse, dans les foules et pour le moins possible, me faire remarquer. Pour ce qui est de mon poids, je pourrais dire qu'il est disproportionnel à ma taille. De toute façon, je hais quand c'est proportionnel. La cause vient de mon manque d'alimentation volontaire, si je puis dire. Les repas irréguliers mélangés avec les doses irrégulières de nourritures font des trucs amusants à mon corps. Par amusant, j'attends que "ça" va directement dans mes cuisses et que "ci" va dans une autre partie quelconque de mon corps, sans parler des repas que j'omets d'avaler. Amusant, non? Toutes ces irrégularités font en sorte que je dois bien peser un bon cinquante-huit kilogrammes. Je le répète, je ne suis pas boulimique. M'enfin, je suis loin d'être le genre de personne qui porte un intérêt magistral à son poids. Pas comme la taille, parce qu'on le croit ou non, le poids n'est pas une chose visible.

    Si je poursuis avec les parties visibles de mon corps, ce que l'on peut voir est que j'ai un teint pêché, rosé ou appeler cela comme vous le voulez. Bref, une teinte pêché pâle, non loin du blanc fantomatique, mais extrêmement loin du blanc vampirique. Je hais les vampires. Un teint qui me convient bien, rosé blanc qui monte à quel point je peux être –et suis- malade. Ensuite, avec les atouts qui font que les gens, filles ou garçons, trouvent une autre personne attirante physiquement. Personnellement, je ne pense pas que je suis un tombeur, un dragueur et tous les autres qualificatifs finissant en "eur". J'ai une opinion neutre de mon physique. Bref, passons. Mes cheveux sont courts, ils m'arrêtent à la nuque. Ils sont noirs encré. Il n'y a pas plus noir que les miens, du moins à mon humble avis. Ma coupe de cheveux en elle-même est une des plus classique que le monde ait porté, c'est-à-dire, la coupe traditionnelle. Cheveux court, mèches rebelles, et mèches rebelles me fessant toutes la frontière de mon front, arrêtant aux niveaux des yeux. Toutes irrégulières. Vive l'originalité, hu? Enfin, je suis du genre qui aime ce lever le matin et qui trouve que la coupe du matin est génial. Pas que ça me préoccupe, mais c'est un petit pas pour améliorer mon image…

    Mes yeux sont d'un rouge sanguine. Ils sont vides, ils sont à moi, ils montrent clairement un manque de sommeil, ils montrent mon état, ils montrent mes émotions. Mes yeux sont plus expressifs que ma bouche, ça peut sonner bizarre comme phrase, mais c'est le cas. Et sous ces yeux se trouvent parfois des poches montrant à qu'elle point j'ai le sommeil facile. Parfois, il y a aussi du "make-up", selon mes envies…

    Mon style vestimentaire est simple. Je porte ce qui me plait, point barre. Mes teintes favorites sont le noir, le rouge, le noir, le rouge foncé, le noir, parfois le rouge cerise et encore le noir. Les teintes sombres, quoi? Les couleurs vives telles que le jaune, le orange, le vert me sont inconnus. Je hais ce qui est flashé, du moins sur ma personne. Le blanc est une couleur que je ne mets rarement et encore, ce n'est qu'en t-shirt caché sous un polar noir. Les vêtements qui constituent ma garde robe sont des t-shirts avec des motifs variés, des messages expressifs, aussi il y a des polar, avec capuche, sans capuche, avec des poches sur le devant, et sans. Les chandails à manche longue font aussi partie de ce que j'aime…

    Psychologique :

    À première vue, le physique d'une personne en dit long sur son caractère. C'est ce que je crois. Comme, une personne qui s'habille provocateur est à une forte estime de soi ou une personne qui porte pratiquement toujours des vêtements de sport est sportive. Alors que suis-je? Je m'habille en presque gothique-emo, alors je suis un gothique-emo? J'écoute des chansons dépressives, cela fait-il de moi un émotif? Eh bien, oui. Parce que c'est ce que je suis. Je n'en ai pas honte et je m'affirme. On peut dire que j'ai une personnalité complexe et compliqué, mais en fait, pas du tout. Je suis assez simple. Je pleure quand je suis triste, je ris quand je suis heureux, quoi demander d'autre? Même si la balance de mes émotions n'est pas équilibré, qu'est-ce que cela peut faire? Et là, je sais que je ne fais pas de sens, mais cela n'est-il pas un côté de mon caractère, de ma personnalité? Je pense que si.

    Comme tous être humains, j'ai des qualités. Ce ne sont peut-être pas des traits très remarquables, mais j'ai le mérite de savoir que je n'ai pas touché le fond de la bouteille, ou encore je n'ai pas atteint le niveau le plus pathétique du pathétisme.

    J'ai une bonne écoute, je sais être attentif et bien écouter les autres. Ce qui n'est pas très difficiles, mais il s'avère que c'est une qualité que tout le monde devrait posséder. Et tout le monde à besoin d'une oreille. Tout le monde à besoin d'une personne qui sait fermer sa gue*le et être compréhensif. Qui sait quand dire les mots réconfortants, et quand conseiller. J'étais cette personne et je le suis encore. Peut-être que mon apparence ne joue pas en ma faveur, mais je sais écouter les gens quand ils en ont besoin, même si mon côté asociale et misanthrope prends le dessus. En fait, la raison du pourquoi cette qualité, si subtile soit-elle, est si souvent oubliée, est le manque de confiance que les gens ont envers les autres ou en moi. Et, sans doute que personne n'a envi de se confier à un émotif dépressif et suicidaire. Sur ce côté, je ne peux aider, et espérer ou pas que les gens me parlent. J'aide les gens dans le besoin. Peut-être pas dans le feu de l'action, mais dans l'ombre. Un bon exemple qui me vient en tête; aider une personne âgée à traverser la rue. C'est basic, je vous l'accorde, mais l'action est là, l'intention aussi. Et pour une personne renfermée sur elle-même, ces petits gestes comptent énormément. Parce qu'après l'avoir fait, je peux me dire: "super, Red, aujourd'hui tu as vaincu ta peur des gens" et ce sentiment aide à préserver une partie de moi-même, du moins ma sanité. La générosité compte pour ma troisième qualité. Ça peut paraître étrange, même pour moi, d'entendre ces mots, mais c'est vrai. Je n'hésite pas à donner ou à partager mes effets personnels. Que ça soit de l'argent ou des bouquins. Qu'ils me remboursent ou pas, ça m'importe peu. Encore là, le sentiment d'avoir fait quelque chose de bien vient jeter un baume de bonne conscience, c'est ce que je recherche.

    Je sais que j'ai d'autre qualité. Il est impossible qu'une personne n'ait que trois petites qualités. Quand je fouille et que je me remémore mes années passées, je vois que j'étais un garçon émotif et sentimental. Ce qui est encore, une fois, vrai. J'ai –et je suis fière d'e posséder- une bonne moral ainsi qu'un sens des valeurs et de la justice. Ironique, non? Je me retrouve dans une école pour jeune en difficulté… Finalement, je ne possède que des qualités que je classe subtile comme; la modestie, le sens de la répartie… Peut-être que je possède d'autre qualité, parce qu'il est vrai que je ne me connais pas très bien, et dit comme ça, cela peut paraître fou, mais je n'ai que dix-sept ans d'expérience.

    Pour ce qui est de mes défauts, pour une raison étrange, j'ai plus de facilité à les énoncer. Allez savoir pourquoi.

    Mon premier défaut est mon asociabilité dixit ma misanthropie. Peut-être que le terme misanthrope est un peu fort, mais n'empêche qu'il est vrai. Peut-être que je n'ai pas un "peur des humains" ou une peur de "l'être humain" en tant que tel, mais les hommes m'écoeurent. Le comportement si impulsif et si incompréhensible de l'espèce humaine me rend malade. S'exagère sans doute, je suis après tout moi-même un humain, non? Mais sachez que je m'écoeure moi-même, je me dégoûte, je n'ai aucune estime pour ma personne, à ma mort, je serai le premier en danser sur ma tombe. Voyez l'estime? Je ne suis plus aussi "high and mighty" que j'étais avant. Quand j'y pense, avant est un bien grand mot. Avant j'étais si, avant j'étais ça, mais nous somme maintenant, et maintenant, je suis cette chose qui, pourtant est en vie physiquement, mais mort intérieurement. Après tout, c'est ce à quoi on s'entend lorsqu'on voit un dépressif. Si je reviens à nos moutons, je n'aime pas la compagnie des gens, et probablement que ceux-ci n'aiment pas la mienne. Les plus attentifs noterons une contradiction, mais patientez, car cela va être expliquez plus tard. Je poursuis donc; Les gens ont du mal à me comprendre, comprendre ce que j'ai vécu, même si je sais pertinemment que des gens vivent bien pire que ce que j'ai vécu ou ce que je vie. J'ai la chance de vivre… Mais…

    Manque de tact. Je suis directe, je suis cru. À quoi bon? Ça ne sert à rien de tourner autour du pot sur un sujet. C'est une perte de temps. Je suis là pour économiser le temps aux gens. Je dis ce que les gens pensent tout bas. Je suis chiant. Par contre, je n'aime plus parler, je préfère être enfermé dans un mutisme et me contenter d'acquiescer. En fait, on peut dire que je ne parle que lorsque je le juge nécessaire. Dans ces moments se présente, autrement dit quand ma tête me le dit, j'applique la technique du sparadrap. C'est-à-dire, directe, bref, une fois. Parce que, pourquoi gaspiller les mots? Je peux dire en trois mots ce qu'une personne peut dire en quinze et plus.

    L'ombre est mon allié. Je me sens plus en confiance avec ma propre ombre qu'avec les gens. Drôle à dire, hm? En clarifié, ça donne; j'ai du mal à accorder ma confiance. Contrairement à mon ombre, les gens peuvent me jouer dans le dos, me trahir, me piéger. Et si j'en reviens à la contradiction de plus haut, je suis dans l'ombre lorsque j'accomplie mes bonnes actions. Je ne cherche pas à être sous les feux de la rampe. Seulement voir les visages soulagés lorsque je redonne un portefeuille à un. Lorsque j'aide, avec gêne, une personne âgé pour faire n'importe quel petite action qui peu la soulager et ensuite me satisfaire en voyant son visage s'éclairer.

    Et c'était mes trois plus grands défauts. Bien sûr, j'en ai d'autre. L'indifférence peut-être noter comme un défaut. Car trop indifférent peut être désagréable pour les autres. Je suis du genre qui se fou de l'avis des autres, qui ne va pas mettre à changer ses goûts, ses vêtements et qui il est juste pour le bon vouloir d'une personne. Si tu n'aimes pas mes chaussures, t'as le droit de le dire, mais tu vies avec. M'enfin, ceci n'était qu'un exemple, mais vous captez le concept. L'ironie est mon ami. Dans un sens imagé. Le sarcasme aussi est dans mes cordes. Manque juste à trouver quand je le suis ou non.

    Les choses que j'aime? Alors là, il y en a pas des masses. Certain vont trouver cela stéréotypé, mais c'est c'que j'aime, donc. Alors, il y a les choses que la plupart de gens, qui sont passé dans le côté oppressant de la dépression, aiment la lecture. Qui n'aime pas, hum? Mes genres sont loin du royaume enchanté des contes de fées. Non, ce que j'adore ce sont les livres lourds, ceux de la psychologie noire, où l'auteur torture mentalement ses personnages, les font rencontrer de dures épreuves psychologiques. Encore là, c'est loin des livres où on y raconte des amourettes à deux balles. Bref, il y aurait tant à dire sur mes goûts littéraires, mais j'ai la flemme donc passons directement au style de musique. J'aime tout, contrairement à certain qui étaient sûrs de tomber sur du "emocorde". En fait, j'écoute ce qui me plait, donc de la musique rock, ou métal, passant par –surprise!- le populaire, suivit du rap ou hip-hop. Du coups, c'est très aléatoire et ça basculent avec mes humeurs, parce que la musique est parfois relié aux sentiments et yada'. Du moins, les paroles doivent être à la fois jolies et le rythme accrocheur. Donc sur ce sujet-là, je suis "normal" si je puis dire. J'aime la poésie. Et comme vous vous en doutiez, c'est loin du genre rose avec un arc-en-ciel rayonnant avec les licornes venant s'abreuver dans une rivière magique. Mon genre c'est la souffrance et l'injustice du monde et comme –encore- le monde est pourrit. Cela dit, j'aime bien en lire et en écrire, sauf que ce que j'écris se retrouve dans la corbeille à papier la plus proche. Oh, il y a aussi la philosophie que j'aime. S'interrogé sur le pourquoi du comment des choses me fascine. Comme, si une personne est devenue amnésique durant un accident de voiture, et que les autres membres qui étaient du voyage meurent sur le coup, l'amnésique est emmené à l'hosto et –hypothétiquement- une autre famille passe par là et dit à l'amnésique: "Nous sommes ta famille, ect". Comment l'amnésique le sait? Et wais, c'est tordu. Bref, les citation, maxime, proverbe entre dans ce que j'appelle "philo". Les jeux vidéo aussi, j'aime fracasser des gens virtuelles, ils giclent le sang, agonisent et meurent. Et personne en s'en plaint.

    Le bruit de la pluie qui claque contre le verre. La pluie elle-même. Les teintes grises, les monochromes gris, le ciel après la pluie. Ignorer les autres, vivre mon restant de vie en paix, être seul. Être dans mon monde, regarder les nuages qui défile –et même si c'est gamin, leur trouver une forme-, rêver en plein jour. La solitude en somme. Oh et chose normal: les animaux, chiens, chats, bref tous. C'est mignon et fidèle.

    La première chose que je hais, ce sont les clowns. Pour une raison pour une autre, je ne leur fais absolument pas confiance. Et si ça se trouve, ils sont plus pires que les gens ordinaires! Avec leurs visages colorés, ils se croient gentil et inoffensif, mais en fait, qui dit que sous cette tonne de maquillage ne se cache pas un maniaque? Quelqu'un qui passe sa vie à –essayer- de faire rire les enfants, leur faire des ballons avec des formes d'animaux, leur pincer les joues, c'est tout simplement louche. Je pourrais presque dire que j'en ai peur. Et c'est la même chose pour les mimes. Et les mascottes. Aussi, je n'aime pas le froid. Ça à tendance à me rendre plus grincheux que d'habitude –dit le gars qui aime s'asseoir sous la pluie-. Ce qui dit froid dit neige. Je n'ai rien en tant que telle contre l'élément poursuit qu'il se contente de rester dans les nuages ou sur les images. Les être humains, mais bon, vous savez déjà mon opinion sur le sujet. Les gens comme Carter Blackman m'horripilent. Ils se croient supérieur et friment, mais en fait, ils sont encore plus pourrit que la société elle-même. Ah les trucs balancés, ça semble bizarre, mais je n'aime pas voir les choses de manière symétrique, seul Dieu sait pourquoi. Truc pas très important, mais je suis intolérant envers les télé réalité. Je hais les gens qui l'on facile, qui ont tout ce qu'ils veulent juste parce qu'ils passent à la télé, faire parfois des trucs pas très net juste pour gagner.

    C'est à peu près tout. Du moins rapidement comme ça, c'est les éléments que j'apprécie le moins. Et donc, si je poursuis avec quelques goûts.

    Vous savez mon style vestimentaire, mon style musical, mon style littéraire. Je ne suis pas fan de cinéma, donc ça règle le problème. Ma marque de dentifrice est Colgate. Alors ce que j'aime manger. J'ai une alimentation déséquilibrée. Je peux aussi bien m'empiffrer comme euh... 'Fin vous savez, ou simplement rien manger durant quelques jours. Alors, je ne suis pas difficile en matière de nourriture, par contre il y a des limites. Je ne mangerais certainement pas un truc qui semble bouger. Un peu comme les repas horripilant que l'on voie dans les cafetes à la télé. Par contre, j'aime les mélanges bizarres, genre de la glace avec des frites…

    Je sais, je ne suis bon qu'à être enfermer…

    » Story

    Famille : Une mère et un père.

    Histoire :

    Tout dépendant des points de vue, je peux dire que je n'ai pas eu une vie chanceuse. Parfois c'est drôle comment les gens peuvent penser que la vie ne s'en prend qu'à eux, qu'à leur réduire leur bonheur jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien, plus aucune trace. Je suis de ces gens. Ma vie, jusqu'à aujourd'hui, a été merdique. Rien a bien tourné et quand je réussissais à repartir sur le bon chemin, un événement, pour une raison ou pour une autre, venait s'interposer entre ce bonheur et moi. Et à la longue, tout ceci devient épuisant et laisser moi vous dire que lorsque vous perdez ce que vous avez de plus cher, la vie ne vaux plus la peine d'être vécu. Aujourd'hui, j'ai dix-sept et je n'ai déjà plus de raison de vivre. Par contre, je n'ai pas toujours été comme ça, comme dit la fameuse phrase, qui à mon avis, devient clichée. Avant j'étais ci, avant j'étais ça, mais je suis "ça". Et qu'est-ce qui a provoqué ces changements? Plein de facteurs. Mais une personne ne devient pas dépressive parce qu'elle le veut. Elle le devient parce que des événements se sont produits.

    Bref, tout à commencé à ma naissance. Je parle bien sûr du commencement de ma vie, pas de mes problèmes… Quoique mes problèmes sont peut-être arrivés parce que je suis né… C'était un doux matin d'automne. Les feuilles commençaient à quitter leurs arbres pour venir se poser sur le sol et y pourrir. Ma mère était à l'hôpital et curieusement, mon père aussi. Elle me mit au monde au alentour de trois heures du matin –je sais ces renseignements, car mes parent avaient cru bon de me les dire. Un dix-neuf octobre. Mais qui s'en préoccupe?

    Pour faire court, je suis né.

    Les premières années de ma vie se sont bien dérouler, comment ne le pouvait-elle pas? J'étais un môme en couche culotte qui n'avait pas encore de conscience, qui ne pouvait pas distinguer le bien du mal. À peine si je ne faisais que ramper… Mais c'est ce que tous les bébés font. Les seuls malheurs qui avaient pu m'arriver étaient mineurs. Comme m'oublier sur la banquette arrière de la voiture lorsque mes parents –surtout mon père- rentrait des courses, ou ch*er dans ma couche. Vous voyez? C'est le genre de problèmes existentiels d'un enfant d'un mois à trois ans.

    De ce point de vue, mes parents –surtout ma mère- appréciaient tout ce que je faisais. Normal, elle était une mère et c'est à elle que je dois mes couches propres, mon ventre remplis et mes bains. Je ne peux me plaindre des traitements que me donnaient mes parents. Comme toutes les mères qui se respectent, ma mère était attentionné et me donnait tout ce que je voulais, enfant. Quant à mon père, à peine s'il levait le petit doigt pour moi. Mais ce n'était pas un problème. Quoique l'on peut dire qu'un père qui préfère picoler sa bière que s'occuper d'un gamin… Ce n'était pas sa faute. Mon père était –et est toujours- un crétin. D'ailleurs maman s'en plaignait souvent.

    Donc tout allait pour le mieux. Vers quatre ans, ce fut le jardin d'enfant. Comme tout les enfants, j'avais peur. Peur des autres gamins, de ce qu'ils pensaient. Et surtout, je me sentais faible d'être si loin de ma mère. Au moins, le sentiment était partagé par tous les autres gamins en couches-culottes qui étaient présent. Lorsque ma mère en eue assez que je m'agrippe aux pants de sa jupe, elle m'en décrochait et me dit de ne pas m'inquiéter et d'aller jouer avec les autres gamins, puis elle partie. Je jouais nerveusement avec mes doigts lorsque j'aperçu une bande de garçon. Peut-être était-ce la destiné, mais lorsque je me suis décidé d'avancer vers eux, ça à tout de suite cliqué. Il faut dire qu'avec quatre automnes, le caractère n'est pas réellement développé, mais si je puis dire, la personnalité à déjà une base. Et celle-ci s'améliorer avec le temps et aux contactes des gens. Pour en revenir aux moutons, à peine la première rencontre et on était devenu un quatuor inséparable. Et c'est ces des moments significatif comme ceux-là qui font que ma vie n'a pas été si pourrie. Parce que c'est à ce moment précis que ma raison de vivre prit forme. Quoiqu'à cet âge là, je n'en avais pas conscience.

    À huit ans, nous étions tous amis.

    Notre amitié était un tel point que, nous n'étions pas obligé de demander la permission à nos parents pour allez chez l'un l'autre. Pareil pour aller dormir chez l'un l'autre. Nous avions rarement des chicanes, on était toujours sur la même longueur d'onde. Seulement huit ans, et dire que des gens n'ont jamais eu la chance d'avoir une telle relation en toute une vie…

    À huit ans, je jouais au football, j'étais le quart arrière de mon équipe. Lui, était l'intello. Quand j'avais mes pratiques, lui, ainsi que les autres venaient m'encourager. Et seulement ceci suffisait pour me motiver à gagner la partie...
    Un ami, c'est un personne avec qui on s'amuse, avec qui on partage nos secrets, avec qui on a une grande confiance. Parfois plus qu'avec ses propres parents.

    Un meilleur ami, c'est une personne avec qui tu partages tout. C'est une personne qui te connaît de fond en comble. Qui sait lorsque tu vas mal même si tu lui assures que tout va bien. Une personne avec qui tu n'as pas besoin de demander à tes parents si tu peux aller chez lui. Une personne auquel tu te sens jaloux si d'autres individus s'en approche. Une personne avec qui tu n'as pas besoin de lui dire "garde cela secret", parce qu'il te connaît assez pour jugez que ce que tu viens de lui dire est secret.

    Un super meilleur ami, c'est Ethan.

    Il était l'épaule sur qui je pleurais lorsque ma petite amie me quittait à répétition. L'oreille qui gardait tout mes secrets. La main qui me frappait quand je tournai gothique. Une personne sur qui je comptais plus que mes propres parents. On passait tous nos jours ensemble.

    Un jour ça a changé.

    Je commençais à voir mon amitié sous un autre angle. Je débutais à éprouver plus que de l'amitié. Bref tombé amoureux de mon meilleur ami… Je devais avoir dix ans? C'est jeune et alors, l'amour n'a pas d'âge. À moins que c'est une personne qui à quatre-vingts ans et une autre de dix-sept ans, je trouve que ça ne va pas. Mais, ce n'est que mon avis.

    Peut sembler cliché, mais je n'ai pas décidé à l'être, c'est seulement un peu –trop- de temps passé ensemble qui ont contribué à ça. Sans parler des qualités et de tout ce que je peux trouver intéressant chez mon super best friend. De plus notre relation était spéciale –tout le monde nous le disait. Donc, j'eu ces sentiments. Je jetais des regards à la dérobée et faisais toute la shit que les gens font quand ils sont amoureux –essayer de se démarquer, se rapprocher, yada. Bref, j'avais l'air très c**. Sauf que j'avais encore assez de dignité pour ne pas envoyer des mots à l'eau de roses, là, j'aurais préféré crever que de faire ces trucs de filles. La chanson qui m'aurait décrit lors de cette période serait à coup sûre "I can't fight this feeling", waip, celle de Reo Speedwagon. C'est fou dans un sens; les chansons peuvent si bien décrire les sentiments, les événements et des conneries aussi. Bref, cette chanson-là décrivait par excellence les sentiments que j'avais pour mon meilleur ami. Pour ceux qui se questionneraient; nope, ça ne m'a pas choqué de savoir que j'aimais aussi les garçons.

    Et puisque la poisse ne me collait pas encore au basque, j'eu de la chance de ce côté.

    Je ne raconterais pas comme cet événement qui a changé ma vie –et la sienne- car c'est futile. Futile, dans le sens que les gens n'ont pas à savoir ce qui a fait en sorte qu'on sortait ensemble. Parce qu'aussi, il n'y avait rien eu de bien spécial. Ça peut paraître débile lut comme ça, mais lorsqu'on le vie c'est différent, c'est plus qu'une de ces romances pitoyables que l'on retrouve dans les romans jeunesses. Parce que, wais, lorsqu'on le vie nous-même, c'est spéciale. Et lorsqu'on le vie, on sait que c'est réelle et non pas de la crap tout droit sorti de la tête d'une personne en manque d'attention qui souhaiterait que sa vie soit meilleur. Et comme je détesterais être comme ça, je garde ma romance pour moi. Baw, si vous voulez tout de même une petite idée, les premiers vers de la chanson de Faber Drive, "when I'm with you" décrive en quelque sorte. Même si c'est vague.

    En gros, j'ai eu de la chance que mon super meilleur ami –garçon- veuille bien de moi son super meilleur ami –un garçon-. Vous parlez d'une de ces chances!?

    Peut-être qu'un jour je parlerais de cette histoire, j'dis bien peut-être, mais c'est pas vraiment le "sujet" important de cette histoire.

    Nous avions quatorze ans lorsque nous avions commencé à sortir ensemble. La vie était belle et les oiseaux chantaient. La joie, quoi? Mais il semblerait qu'il existe une loi universelle invisible qui dit qu'on n'a pas le droit d'être heureux plus d'une duré limité de temps. Nous avions décidé de garder notre relation secrète. Après tout, ce n'est pas tous les parents qui acceptent que leurs enfants soient gays. Kyle avait peur pour les siens. Et sa mère avait la réputation d'être une vraie...

    Les miens étaient ouverts, donc je m'en foutais. Mais s'il voulait attendre, que pouvais-je bien faire qu'attendre aussi?

    Donc nous vécûmes heureux, n'eurent pas d'enfant –physiquement impossible, et pas l'âge, yada, yada, yada, de toute façon je hais les mômes.

    Et puis un jour. vers nos 16 ans, il a subitement disparut...

    Et c'est pour le retrouver que je suis ici pour le retrouver... ¨ca va faire un an que je suis à cette endroit, pourtant aucune nouvelle...

    » A Little More

    Pouvoirs :
    Couleur préférée : Rouge et noir.
    Plat préféré : Tout fait, mais il y a des limites.
    Plat détesté : Les plats qui ont l'air d'être en vie.
    Objet fétiche :
    Passions : La solitude... Comment ça, ce n'est pas une passion?
    Autres : Ma marque de dentifrice est Colgate.

    { ABOUT YOU *

    Prénom : Qui sait?
    Pseudo : Trop pour être nommé. En gros, je change tout le temps .____.
    Âge : 19 prunes
    Pays : Canada \o/

    Comment avez-vous connu le forum? Un ami m'a donné le lien et l'ami en question ne voulait pas s'inscrire.
    Fréquence de connexion : 6 sur 7
    Comment trouvez-vous le forum? Le thème est jolie, l'en-tête aussi. L'apparence d'un forum passe avant tout son contexte, mais ça ne veut pas dire que le contexte du forum me déplait. Mais s,i j'en crois le ''Passer de joyeuses fêtes'' sur l'en-tête et sachant que le fow' est en construction, alors peut-être est-ce un thème provisoire ._.


Dernière édition par Kyle Redding le Dim 16 Mai - 15:16, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maora Tsukiyama
{ Fondatrice # Broken Princess *

Maora Tsukiyama

Féminin Vierge Singe
Messages : 147
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 26
Pseudo (IRL) : Itachi Kouyou/JaeJoongie
Âge (IRL) : 17 ans
Localisation (IRL) : Québec ~

Feuille de personnage
Relations:
Que s'est-il passé dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Kyle «Red» Redding [Terminé]   Sam 15 Mai - 13:59

    Bienvenue.
    On se connait? °°'
    Ou du moins l'ami?
    M'enfin. Joli perso.
    Je veux déjà un lien avec toi xD
    Bonne continuation ^_^
    Oui, le thème est encore en construction XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ootenshi-yumeoo.skyrock.com
Kyle Redding

Kyle Redding

Masculin Lion Chèvre
Messages : 11
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 27
Pseudo (IRL) : Trop nombreux pour être nommé
Âge (IRL) : 19 pruneaux ~

Feuille de personnage
Relations:
Que s'est-il passé dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Kyle «Red» Redding [Terminé]   Sam 15 Mai - 14:05

Wouah, la tonne de questions XD

1- Euuuh... à vrai dire je ne sais pas, je voyage de forum en forum, donc peut-être avons nous été sur un forum commun =/
2- L'ami... Ça aussi j'en ai aucune idée... Ah oui, il a eu un couriel avec ce forum.
3/4/5- Merci, et bien sûr pour le lien Very Happy
6- Je pensais aussi n_n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkuro Ryuuketsu
Admine Fallen Angel
Makkuro Ryuuketsu

Féminin Vierge Coq
Messages : 139
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 25
Pseudo (IRL) : Najawarie
Âge (IRL) : 16 ans
Localisation (IRL) : Québec

Feuille de personnage
Relations:
Que s'est-il passé dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Kyle «Red» Redding [Terminé]   Sam 15 Mai - 14:09

J'aime ton perso <3

(Nan, nan, je flood pas XD)

Bienvenu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackblood-destiny.keuf.net/
Maora Tsukiyama
{ Fondatrice # Broken Princess *

Maora Tsukiyama

Féminin Vierge Singe
Messages : 147
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 26
Pseudo (IRL) : Itachi Kouyou/JaeJoongie
Âge (IRL) : 17 ans
Localisation (IRL) : Québec ~

Feuille de personnage
Relations:
Que s'est-il passé dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Kyle «Red» Redding [Terminé]   Sam 15 Mai - 14:10

    Bwahaha, désolé je suis bavard (et chiant *SBAF*). XD
    J'ai quelqu'un en tête. °°
    Mais je doute qu'il était inscrit sur l'ancien forum...
    C'est qui l'ami en question sans être indiscret?
    Je suis tellement débordé que j'ai du mal à tout faire en même temps =.=
    M'enfin je vais arrêter de conter ma vie et flooder sur ta jolie préso. °°'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ootenshi-yumeoo.skyrock.com
Kyle Redding

Kyle Redding

Masculin Lion Chèvre
Messages : 11
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 27
Pseudo (IRL) : Trop nombreux pour être nommé
Âge (IRL) : 19 pruneaux ~

Feuille de personnage
Relations:
Que s'est-il passé dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Kyle «Red» Redding [Terminé]   Sam 15 Mai - 14:18

Makkuro: Eh merci bien Very Happy

Maora: En fait, c'est une amie, mais elle m'a dit qu'elle avait oublié son pseud. Me me dit aussi qu'elle était une scientifique, si ça peut aider .__.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maora Tsukiyama
{ Fondatrice # Broken Princess *

Maora Tsukiyama

Féminin Vierge Singe
Messages : 147
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 26
Pseudo (IRL) : Itachi Kouyou/JaeJoongie
Âge (IRL) : 17 ans
Localisation (IRL) : Québec ~

Feuille de personnage
Relations:
Que s'est-il passé dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Kyle «Red» Redding [Terminé]   Sam 15 Mai - 14:21

    Une amie? °°'
    Et elle vient du Québec aussi? =o
    Euh, pour son perso, c'est possible que c'était sur un autre forum? Oo'
    Un forum plutôt vieux XD Experiment IX?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ootenshi-yumeoo.skyrock.com
Kyle Redding

Kyle Redding

Masculin Lion Chèvre
Messages : 11
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 27
Pseudo (IRL) : Trop nombreux pour être nommé
Âge (IRL) : 19 pruneaux ~

Feuille de personnage
Relations:
Que s'est-il passé dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Kyle «Red» Redding [Terminé]   Sam 15 Mai - 14:27

Ouaip, quelque chose comme ça.
Elle s'est rappelée son nom: Asa Shiguré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maora Tsukiyama
{ Fondatrice # Broken Princess *

Maora Tsukiyama

Féminin Vierge Singe
Messages : 147
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 26
Pseudo (IRL) : Itachi Kouyou/JaeJoongie
Âge (IRL) : 17 ans
Localisation (IRL) : Québec ~

Feuille de personnage
Relations:
Que s'est-il passé dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Kyle «Red» Redding [Terminé]   Sam 15 Mai - 14:29

    En fait, ce forum a été supprimé depuis longtemps ^^;
    Je me souviens de ce pseudo, mais de la personne, pourrais pas te dire =o
    Ça date de quand même deux ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ootenshi-yumeoo.skyrock.com
Kyle Redding

Kyle Redding

Masculin Lion Chèvre
Messages : 11
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 27
Pseudo (IRL) : Trop nombreux pour être nommé
Âge (IRL) : 19 pruneaux ~

Feuille de personnage
Relations:
Que s'est-il passé dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Kyle «Red» Redding [Terminé]   Sam 15 Mai - 14:32

Elle a aussi été sur d'autres, mais elle ne se rappelle plus des ses -nombreux- autres pseudo u_u
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maora Tsukiyama
{ Fondatrice # Broken Princess *

Maora Tsukiyama

Féminin Vierge Singe
Messages : 147
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 26
Pseudo (IRL) : Itachi Kouyou/JaeJoongie
Âge (IRL) : 17 ans
Localisation (IRL) : Québec ~

Feuille de personnage
Relations:
Que s'est-il passé dans votre vie?:

MessageSujet: Re: Kyle «Red» Redding [Terminé]   Dim 16 Mai - 15:18

    Fiche validée.
    *lance des fleurs*
    *sors*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ootenshi-yumeoo.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kyle «Red» Redding [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kyle «Red» Redding [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Prise en flagrant délit [pv] [terminé]
» Kyle XY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir de la Pleine Lune V2 :: / Présentations & Gestion \ :: Fiches :: Fiches Validées-
Sauter vers: