Le Miroir de la Pleine Lune V2

Venez vivre une expérience inoubliable au manoir
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 A la recherche...du titre ! T.T

Aller en bas 
AuteurMessage
Keira
Can you trust in darkness ? ~ ♥
Keira

Féminin Balance Singe
Messages : 28
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 26
Pseudo (IRL) : Keira
Âge (IRL) : 17 automnes
Localisation (IRL) : Les enfers oo

Feuille de personnage
Relations:
Que s'est-il passé dans votre vie?:

A la recherche...du titre ! T.T Empty
MessageSujet: A la recherche...du titre ! T.T   A la recherche...du titre ! T.T Icon_minitimeMar 6 Juil - 16:28

    Je souhaite une bonne lecture à ceux qui auront le courage de lire ça !

    Chapitre 1 : Que la guerre commence !


    Il faisait nuit, et un feu brulait vivement pour exprimer la joie des adolescents l’ayant allumé, n’est-ce pas d’ailleurs pour cela qu’on le nomme feu de joie ? Ces adolescents étaient heureux, ils faisaient la fête, du moins pour la plupart d’entre eux. Bien qu’ils étaient placés en entrée de bois, tout juste à côté d’un lac, ils s’étaient assurés d’avoir de la musique et de la lumière. Certains dansaient autour du feu, d’autres étaient tranquillement dans un coin à discuter, alors que d’autres encore, en maillot de bain se baignaient dans le lac, dont l’eau était d’une rare pureté. Peut-être que ces jeunes fêtaient la fin des cours, ou l’arrivée des vacances d’été ? C’était ce qu’il était logique de croire, mais la raison était toute autre. Etes vous surs de vouloir la connaitre ? Une fois que vous saurez la vérité, vous aurez atteint un point de non retour…

    Le mieux pour vous expliquer est de vous raconter ce qui s’est passé les deux jours qui précèdent cette fête, ce mercredi pluvieux où un cadavre à été retrouvé dans ce même lac. Alors que la police et les curieux étaient regroupés en meute autour des barricades temporaires, non loin des hurlements et des pleurs des proches de la victime, des sons des appareils photos, des témoignages que relevaient les représentants de l’ordre et de la justice, appuyés contre des arbres, quatre adolescents observaient la scène, bien à l’abris de toute attention, tout juste assez loin pour ne pas se faire entendre de l’assemblée présente. L’un, qui semblait plus vieux que les autres, pris la parole calmement.
    -C’est encore eux.
    -Tuer et laisser le cadavre ici, c’est de la pure provocation, Elias !
    C’était une demoiselle blonde qui avait pris la parole. Le dénommé Elias n’était de toute façon accompagné que par des filles ce jour là. Ce dernier se mordit les lèvres, oui, c’était de la pure provocation, et pour une fois, il ne savait pas quoi faire ! Pour la première fois en cinq ans qu’il dirigeait « son clan », il n’avait aucune idée de l’identité de sa cible, et encore moins de comment la traquer ! Et qui venait de cruellement remuer le couteau dans la plaie ? La jeune blonde qui ne se trouvait nulle part ailleurs que dans ses bras, sa propre petite amie. Elle ne le comprenait donc pas ? Cette affaire était bien plus sérieuse que toutes celles qu’ils avaient eu à traiter de toute leur vie, et ils étaient tous en danger de mort ! La prochaine victime ne serait sans doute pas aussi innocente que cet employé de bureau, et c’était sans doute ce qui l’effrayait le plus. Et si la prochaine victime était la prunelle de ses yeux, la demoiselle qu’il tenait dans ses bras en ce moment même ? Non, il ne pouvait pas laisser passer ça comme ça, il ne le pouvait pas ! Il se crispa, serrant un peu plus la demoiselle contre lui, avant de répondre d’une voix mal assurée :
    -C’est la raison qui fait que nos meilleures élément sont ici, Shirley.
    Elle soupira en faisant la moue de ne pas avoir été désignée comme tel, alors que ces deux jeunes filles, qui étaient loin d’avoir son expérience avaient eu ce titre à peine entrées dans le clan. Qu’avaient-elles de plus qu’elle hein ? Et si les missions qu’elles avaient menées jusqu’’ici avec tant de succès n’avait été que chance ? Bah ! Elle rigolerait bien le jour où elles se feront humiliées en rentrant bredouille d’une mission classée simple…voir même si elles échouaient lamentablement à celle-ci ! Au moindre faux pas, elle serait là pour les virer définitivement du clan. Ces filles étaient, en son sens, très étranges et cachaient quelque chose. On ne savait rien de leur passé et on leur avait demandé de rejoindre le clan comme ça, sans rien savoir d’elles, sans rien chercher à savoir, juste parce que même sans clan, elles faisaient le travail que chaque clan se doit d’accomplir à la perfection. Même son petit ami, le chef du clan, les avait définies d’étranges, et pourtant il leurs avaient proposé d’entrer comme ça, sans test, alors que chacun en avait passé un ! On avait beau regarder sous tous les angles, Shirley les haïssait, et n’avait aucune confiance en elles. Le silence s’était installé après la prise de parole du chef, et personne n’osait le briser, alors qu’au loin tous ces bruits, cris, pleurs continuaient sans que personne autour du cadavre ne sache ce qui se tramait dans l’ombre des arbres, sous cette pluie glaciale. Ce fut finalement un soupir qui le brisa, le soupir de l’une des « meilleurs éléments », qui ne se gêna pas pour prendre la parole à la suite de ce soupir.
    -Ils se rassemblent ici tels des insectes devant un peu de nourriture, c’est tellement pitoyable de se délecter de la sorte de la mort de quelqu’un…Pitoyable et tellement inutile ! S’ils se décidaient à retourner devant leur télé chérie qu’ils ne quittent pas en temps normal, nous pourrions commencer à enquêter ! Keira, et si on revenait cette nuit ?
    -Je te suis, Luna. Boss, vous aurez notre rapport demain, en temps et en heure.
    Keira et Luna, l’élite du clan, pourtant bien plus jeunes que la pluparts des membres. Keira était un peu plus jeune que Luna, les cheveux bruns foncés, tantôt bouclés tantôt raides, tout dépendait de son courage à se lisser les cheveux, ils étaient ce soir là, avec la pluie, bouclés, et les yeux verts lorsque la pluie tombait comme ce soir là, bleus lorsque le soleil rayonnait de toute sa splendeur, entre les deux lorsqu’aucune de ces deux conditions n’étaient remplies. La plus âgée de quelques mois seulement était quant à elle châtain clair avec de magnifiques yeux noisettes étrangement plus envoutant que les autres. Peut-être était-ce du aux pigments dorés que l’on pouvait y trouver ? Ils étaient en tout les cas magnifiques. Elle disparut dans les ténèbres de la forêt quelques secondes avant sa cadette, qui avait pris le temps d’offrir un petit sourire rassurant à son boss, auquel Shirley ne manqua pas de répondre par une grimace. En son fort intérieur, Keira songea qu’il faudrait qu’elle change rapidement de comportement, mais ne dit pas mot pour suivre son amie sans bruit. Shirley se détacha de son petit ami par la suite pour lui prendre les mains afin de le guider vers leur petit nid d’amour, elle en avait assez de la pluie, et ne voulait plus que rentrer pour passer une bonne soirée avec son copain.

    La brune aux cheveux bouclés était passée sous la douche à l’instant même où elle était rentrée dans l’appartement qu’elle habitait en colocation avec Luna, laissant cette dernière râler car elle convoitait elle aussi cette cabine de douche depuis l’instant où elles étaient parties. Dans sa grande bonté elle n’y restait bien heureusement que peu de temps et en ressortie bien vite une serviette autour de la taille pour aller s’habiller dans sa chambre et laisser à son ainée le plaisir de l’eau chaude lorsque l’on sort d’une pluie glaciale. Une fois dans sa chambre, elle opta pour un simple jean et un top noir, qu’elle enfila rapidement avant de tomber comme une masse sur son lit, attrapant son mp3 pour se mettre un peu de musique à fond sur les oreilles, et ferma les yeux pour se laisser bercer par ce qu’elle écoutait. Avant même qu’elle ne s’en rend compte, elle s’endormit pour quelques heures, jusqu’à ce que sonne minuit et que son amie vienne la réveiller. Minuit avait sonné, non, l’heure d’enquêter avait sonnée et elles devaient y aller. Elle se releva avec difficulté et passa son casque autour de son cou en passant sa main dans ses cheveux avant d’éteindre son mp3 qui avait tourné dans le vide bien trop longtemps déjà. Laissant sa partenaire vêtue à peu près comme elle, avec un top bleu marine, quitter la chambre pour se préparer, elle se leva et en fit de même, en mettant ses chaussures et en attrapant ses deux revolvers qu’elle attacha à sa ceinture, tout comme sa camarade l’avait sans doute fait. Elles le sentaient toutes deux, la nuit n’était pas prête de se terminer. Keira sortit rapidement de sa chambre pour attendre Luna à la porte d’entrée, mauvais calcul, elle l’y attendait déjà, et elles partirent donc en direction de ce lac si peuplé quelques heures plus tôt. Il était amusant de voir, un fois arrivées, qu’après avoir passé tant de temps là bas, la police n’avait pas même emporté le corps pour des examens. Peut-être que la famille les avait suppliés de le laisser là, avec eux, pour l’abandonner l’heure d’après ? Non, ce n’était pas une erreur de la police et les demoiselles le savaient mieux que personne : le ou les meurtriers les narguaient de la façon la plus amusante possible. Tuer sur leur territoire, et une fois que la police ai emmené le corps pour des examens, le déplacer pour venir le redéposer sur leur QG même. Encore plus amusant, il était possible que le coupable soit encore sur les lieux du crime.
    Alors que Keira s’appuyait lourdement contre un arbre, Luna s’approcha lentement du corps, et il suffit d’un coup d’œil pour arriver à la conclusion que le tueur était bien le type de tueurs qu’elles recherchaient. Tout cela ne pouvait pas être une pauvre coïncidence, c’était beaucoup trop. Un petit sourire sur le visage, Luna attrapa un des revolvers et laissant son bras droit tendu, avec le revolver prêt à faire feu, sans pour autant que son regard ne quitte la victime, ce pauvre employé de bureau qui n’avait jamais rien demandé à personne. Elle l’avait sentie, cette présence à quelques mètres d’elle.
    -Sale petits rats qui s’invitent chez les gens pour leur voler de la nourriture avant d’aller se tapir dans l’ombre en espérant ne pas se faire prendre…à croire que cette fois vous êtes tombés dans un piège pourtant si évident…ce n’est pas drôle si vous y venez volontairement, on aurait presque honte de faire bouffer de la mort aux rats à des créatures si stupides.
    L’homme visé afficha également un sourire avant de sortir de la pénombre que la nuit apportait si bien en faisait quelques pas en avant, les mains dans les poches. Il semblait assez vieux, pour des filles de dix huit ans, du haut de ses probables quarante ans. Habillé en costume, élégant, il avait l’air de tout sauf de ce qu’il était vraiment. Son sourire ne quittant pas ses lèvres, il rétorqua :
    -C’est dans la nature humaine de chercher à se nourrir où que l’on soit, vous ne pensez pas mesdemoiselles ?
    Son regard amusé s’était posé sur Keira, toujours adossé à son arbre, pointant désormais également un revolver sur l’inconnu, le meurtrier, prenant la parole à son tour, avec tout le dégout qu’elle éprouvait pour cette créature dans sa voix :
    -Nature humaine ? Que c’est amusant, sortant de la bouche d’un être qui est tout sauf humain. Les vampires n’ont pas leur place sur terre.
    Doucement elle se décolla de son arbre et s’approcha du dit vampire jusqu’à pouvoir poser son revolver contre sa tempe. Une simple pression contre la gâchette et il était mort, et pourtant, elles ne pouvaient pas le tuer pour le moment. D’où venait-il ? Quelle famille osait défier le clan des chasseurs de vampire ? Elles avaient besoin de réponses pour faire leur rapport à Elias, il serait donc fâcheux qu’elles le tuent tout de suite. Hélas, il ne se montrait pas très coopératif, le vieux. Et la patience des demoiselles était loin, très loin d’être sans limites. Keira se plaignait qu’elle avait tellement envie de tirer, et il était dur pour Luna de lui refuser ce plaisir alors qu’elle-même n’avait qu’une envie : le voir disparaitre en poussière. Puis d’un seul coup tout bascula. Keira comme Luna n’eurent pas même le temps de le remarquer que la plus jeune avait un couteau sous la gorge. Etant dans son dos, elle ne pouvait pas voir son agresseur, une ravissante demoiselle aux longs cheveux ébènes et des yeux rouge-sangs, dernier détail qui ne faisait aucun doute quant à son origine tout autant humaine que l’homme de la quarantaine. Ce dernier d’ailleurs paniqua à sa vue, s’empressant de prendre la parole.
    -Pardonnez moi Lady Van Sidéris, je ne pensais pas qu’ils reviendraient si v…
    Tout aussi rapidement que Keira avait eu une lame placée sous la gorge, cette même lame s’était comme téléportée tellement la vitesse avait été grande vers le cœur du vampire. Une vampire qui tuait un autre vampire ? On ne pouvait pas leur reprocher cet acte de barbarie pourtant. Le clan lui-même ne tolérait pas les trahisons, cet homme venait de trahir sa famille, rien qu’en donnant son nom. C’était tout ce dont le clan avait besoin pour savoir à qui ils avaient à faire et les traquer correctement, et il venait de leur vendre cette information de la façon la plus naturelle qui soit, sans même s’en rendre compte, alors qu’il s’était tût pendant près d’une heure…Et il s’était fait tué par un propre membre de sa famille. Cruelle fin pas vrai ? Cruelle fin qui était pourtant réservée à tout traitre, qu’il soit vampire, comme cette demoiselle à la beauté effrayante, ou chasseur, comme les deux demoiselles armées de revolvers. La vampire d’ailleurs s’étira, laissant les deux chasseuses pétrifiées devant une telle rapidité, Elles n’avaient pas même changé de cible, restant à viser le vampire qui pourtant venait de disparaitre, tombant en poussière.
    -Ma famille aurait tellement aimé jouer d’avantage avec vous avant de passer aux choses sérieuses…soupira la Van Sidéris en leur tournant le dos, mais vous vous entêtez à vouloir tout savoir sur nous et à exterminer nos semblables. Nous nous reverrons, misérables créatures !
    Elle disparut dans la nuit ne laissant derrière elle que deux jeunes filles hésitant entre la fascination ou la peur devant une telle rapidité, cette vampire était d’un autre calibre que celui qui venait de rendre l’âme, et avec leur niveau actuel, elles ne pourraient rien contre elle, c’était un fait, une dure réalité à encaisser alors qu’elles rentraient chez elles dépitées.

    Le lendemain un rapport détaillé fut remis à Elias, rapport que Shirley pris grand plaisir à lire. Elles avaient certes réussi leur mission, mais pas de la façon prévue. Elles avaient faillit y rester, et avaient rencontré directement une de leurs adversaires les plus puissantes. Shirley trouvait même cela dommage qu’elles ne soient pas mortes là bas ! Elle était jalouse de leurs capacités, du physique de Luna, et des rapports que Keira avait avec Elias. N’est-ce pas idiot de jalouser une amie de son petit ami, et le physique d’une autre ? Les demoiselles avaient déposé le rapport et étaient parties sans même laisser le temps au boss de lire et de faire ses remarques, venant de lui, elles s’en fichaient, mais Shirley vivait avec lui et c’était bel et bien elle tout le problème, seul Elias ne remarquait pas combien sa petite amie pouvait être désagréable avec les autres, l’amour rend aveugle dit-on, dans son cas, c’était aveugle, sourd, et muet. Il ne remarquait pas, n’entendait pas ses bêtises, et le lui disait jamais rien de négatif. S’isolant dans son bureau, il laissa sa petite amie encore en pyjama dans le lit et étudia avec sérieux le rapport. Van Sidéris, ce nom lui évoquait quelque chose et il se devait de faire des recherches approfondies, même si cela lui prenait toute la journée. La pièce n’était pas très grande, et laissait peu de place avec le bureau et toutes les étagères remplies de livres et tous les livres entassés par-ci par-là. Soupirant en cherchant le livre de sa convoitise, il se jura de chercher un appartement plus grand afin d’avoir un bureau digne de ce nom pour un chef de clan. Plus il avait de documentation, moins il était simple pour lui d’y accéder, ne trouvant pas ce qu’il recherchait. Au grand malheur de sa petite amie, il passa sa journée et sa nuit sur ses recherches pour ne trouver que de vieilles légendes datant trop pour qu’il puisse s’agir de la même personne. Crystal Van Sidéris, elle et cette jeune fille devaient être parents, il n’y avait qu’une noble famille de vampire qui portait ce nom, et ce que l’on pouvait lire sur cette Crystal donnait des frissons. Vampire impitoyable qui n’avait aucun scrupule à faire souffrir ses victimes pour le plaisir. On la reconnaissait à sa façon de faire, aux marques de tortures que l’on retrouvait sur les corps. Les humains l’avaient prise pour un tueur en série particulièrement dangereux, puis, du jour au lendemain, elle avait cessé ses activités, et on avait plus entendu parlé d’elle. Peut-être qu’un clan s’était chargé de la faire disparaitre, et si c’était le cas, ce clan devait avoir de bons éléments. Voulant se perdre plus profondément dans ses recherches, le pauvre boss s’endormit sur un livre et passa la nuit dans son bureau.

    Le lendemain, se réveillant seule dans son lit, Shirley soupira. Il avait recommencé. Elle se leva tranquillement et parcouru l’appartement en tenue de nuit, pour atteindre la douche. Une fois lavée et habillée, elle prépara le petit déjeuné de son conjoint, une tasse de café et quelques tartines, le posa sur un plateau, et l’emportant, alla frapper à la porte du bureau, bien évidement fermée à clé.
    -Elias ? Il commence à se faire tard…
    Il vint lui ouvrir quelques seconde après, de grosses cernes sous les yeux, et attrapa le plateau en remerciant sa petite amie d’un chaste baiser avant de retourner s’installer à son bureau, commençant à siroter son café. Lorsqu’elle commença à le questionner sur ses recherches, il répondit qu’elle serait au courant en même temps que tous les autres, ce soir, au QG, et lui demanda de bien vouloir faire passer le mot. Elle fit la moue, mais s’exécuta, quittant l’appartement, Elias n’avait plus qu’à tout préparer pour ce soir.

    Et le soir venu tout était prêt. Avant même l’arrivée de sa petite amie, l’endroit qui, quelques heures plus tôt était pour tous une scène de meurtre, était armé pour une fête. Un tas de bois était placé, pour plus tard allumer un grand feu, tout près du lac et, collées à la maison abandonnée, plusieurs tables étaient alignées portant des plats remplis de gâteaux, confiseries et autres douceurs, ainsi qu’une chaine hifi et des hauts parleurs, il ne manquait plus que le monde pour commencer la fête. Il s’allongea dans l’herbe, tout n’était plus qu’une question d’heures, après, la vie du clan allait changer, sa propre vie allait prendre une tournure bien plus précise. Le ciel face à lui prenait une couleur orangée annonçant que la nuit était proche. Il sentit son cœur se serrer. Plus le soir approchait, plus il avait du mal à garder son calme, et cette personne non loin qui l’observait sans qu’il ne connaisse son identité ne l’aidait pas beaucoup. A bout de nerf, il finit par hurler :
    -Ca suffit ! Montre-toi !
    -Est-ce de cette façon que l’on s’adresse à une amie qui s’en fait pour toi ?
    Descendant d’un arbre, Keira resta un moment sans bouger avant d’aller s’asseoir à coté de son ami, sans pour autant prononcer une parole de plus. Elle le sentait, ce mal être qu’il avait, et n’arrivait pas à en déterminer la cause, incapable de ne pas être inquiète pour lui, elle était ici depuis que Shirley avait fait passer le mot de se retrouver ici.
    -Ce soir je passerais deux annonces, une importante pour tout le clan, une autre qui ne l’est que pour moi, et qui me fait tellement peur que je ne sais plus quoi faire…
    -Oh, serait-ce le grand soir ?
    Il ne répondit pas, « Dans le mile ! » songea Keira, avec un petit sourire triste.

    Revenons donc enfin à plus tard dans la soirée, alors que le clan était au complet ou presque, où la fête battait son plein, où le feu brulait. Maintenant que vous savez, cette aventure va continuer, non, parce que vous savez, elle va continuer, parce que nous ne pouvons plus faire marche arrière…

    Le clan s’amusait donc, sans vraiment chercher à comprendre pourquoi on les avait fait venir ici. Se poser la question, ça n’aurait servit à rien, Elias n’aurait pas répondu avant l’heure. Du haut de la petite maisonnette Keira, en compagnie de Luna observait le visage triste du jeune homme avec la même expression. Sa copine n’était toujours pas arrivée. Peut-être lui était-il arrivé quelque chose ? Keira n’y croyait pas une minute, elle aimait se faire attendre, se faire désirer, et qu’importe si Elias en souffrait. Que lui trouvait-il à la fin ? Elle soupira, et la soirée continua ainsi jusqu’à un bon minuit avant qu’elle daigne enfin se montrer dans une magnifique robe rouge, apportant avec elle le sourire jadis disparut d’Elias. Il réclama donc le silence et fut servis à la minute.
    -J’ai ce soir deux annonces importantes à faire, la première le sera sans doute moins pour vous que pour moi…commença t-il avant de se tourner vers son aimée. Avant toutes choses, Shirley, ça fait un petit moment que nous sommes ensemble et je t’aime plus que tout au monde, ça fait cliché je sais, nous savons tous les deux que ce genre de chose n’est pas mon fort mais…voudrais-tu devenir ma femme ?
    Sur ces mots, il s’agenouilla et tendit une bague à l’être aimée avant de la voir lui sauter au cou littéralement, visiblement heureuse, alors que tout le clan observait la scène d’un silence parfait, se demandant tout de même ce qu’allait être cette deuxième annonce, elle se fit attendre un petit peu, le temps que la future mariée sèche ses larmes de bonheur, il enchaîna ensuite :
    -Continuons donc…
    Il ne pu continuer, faisant un bond en arrière, il esquiva de peu un coup d’épée donnée à l’horizontale. Il toisa celui qui venait d’essayer de l’assassiner : un grand brun aux yeux verts. Quelle bravoure que de s’attaquer ainsi à un homme désarmé ! Ce genre d’acte est toujours récompensé à sa juste valeur, non ? Sans doute est-ce pour cela que l’instant d’après il se retrouvait avec un revolver contre sa nuque, celui de la future femme de celui qu’il avait tenté d’assassiner. Un seul mouvement et il mourrait, et pourtant, il explosa de rire, ce qui agaça fortement la pauvre Shirley, elle pressa sur la gâchette, le coup partit, la balle fini engouffrée bien profondément dans la terre sans n’avoir touché personne. L’agresseur avait disparu et tout le monde était en alerte à présent pour le retrouver, mis à part l’élite du clan, bien à part du groupe. Elles ne cherchaient pas non, parce qu’elles n’avaient pas besoin de le chercher, il s’était retrouvé juste devant elles, en l’espace d’un instant. Il semblait aussi rapide que cette vampire qu’elles avaient vus plus tôt, peut-être même plus encore. Elles ne bougeaient pas, tout en s’efforçant de cacher leur surprise, et l’homme face à elles, fixant le reste du groupe sans même leur accorder un regard, souriait, amusé. C’était de la provocation, de la provocation pure et simple…
    -Tu as de bons réflexes, commença-t-il le regard fixé sur Elias, c’est vrai que pour un boss tu te dois d’être fort et de ne pas mourir facilement. Quel dommage, tu avais du potentiel…Oui, c’est vraiment dommage que tous les chasseurs ici présents mourront de nos mains sous tes yeux, et c’est également dommage que toi, après avoir assisté à ce carnage, tu subisses le même sort…Non…toi je veux te faire souffrir…les choses seront tellement plus amusantes de la sorte ! Ecoutez-moi bien, je ne le redirais pas deux fois. Nous, les Van Sidéris, allons tous vous exterminer un par un. Il n’est à présent plus question de regarder tous ces vampires de rang inférieurs se faire tuer, voyez-vous, quelques un, c’est bien suffisant. Vous avez tué beaucoup trop de vampire à notre gout, c’est pourquoi à présent vous pouvez vous considérer comme mort. Cependant, nous ne sommes ni lâches, ni traitres, nous n’attaquerons pas avant les prochaines 24 heures, profitez bien du temps qu’il vous reste, misérables cafards !


    Voila, vos avis, critiques ?^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ouran-rpg.forums-actifs.net/forum.htm
 
A la recherche...du titre ! T.T
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche shih tzu femelle J'ai trouvé
» recherche chien petite taille.
» [L5r] Recherche de cartes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Miroir de la Pleine Lune V2 :: / Hors-jeu \ :: Créations :: Littérature :: Histoires-
Sauter vers: